SCIPION de CASTRIES : Souvenirs Maritimes

SCIPION de CASTRIES : Souvenirs Maritimes Auteur : Scipion de Castries, Editeur : Mercure de France

Au moment de la guerre d'indépendance américaine (1776-1783) trois membres de la famille De La Croix de Castries ont joué un rôle important dans le déroulement et dans l'issue du conflit. Un ministre de la Marine, un colonel de Régiment et un enseigne de Vaisseau, par de forts liens de parenté et animés d'un profond sens du devoir pour leur roi Louis XVI ont secouru une république naissante et combattu les armées anglaises avec succès. Les Etats Unis d'Amérique ont pu démarrer leur histoire.

L'auteur nous fait revivre à travers ses " SOUVENIRS MARITIMES ", de 1773 à 1784, beaucoup de péripéties : on peut voir ainsi, entre autres, les Américains aidés par les Français, lutter pour leur indépendance, et la marine royale, qui prospecte sur les côtes d'Afrique et aux Antilles, affronter les pirates. Ces Mémoires relatés dans un style clair et précis, nous décrivent une société à la fin de l'Ancien Régime et nous entraînent dans des aventures passionnantes

 Pourquoi lire ce livre ?

L'HERMIONE, frégate emblématique de cette guerre d'indépendance et sa réplique de 2015, qui vient raviver ces souvenirs, permettent de sortir de l'ombre la carrière d'un homme jeune et ambitieux, Anne-Jean-Jacques Scipion de la Croix de Castries Enseigne de Vaisseau à bord de l'Hermione N°3 de Latouche-Tréville qui, avec courage, talent et ténacité a suivi les ordres de son roi jusque dans la tourmente de la révolution.

Cet ouvrage sera présenté par Monsieur Patrick BERNIER Directeur de recherches au CNRS lors de la table ronde du dimanche 24 avril (10h30) sur le thème : L'HERMIONE à la veille de la révolution, de l'époque d'hier à l'épopée d'aujourd'hui."

L'auteur :

 SCIPION de CASTRIES garde-marine en 1777 entre dans la vie active avec la Guerre d'Amérique, où sa parenté avec le marquis de Castries qui devient ministre en 1781, lui vaut d'être testé en des missions de responsabilité, proportionnées à son âge et aux capacités dont il sait faire preuve. Castries rédige ses souvenirs pour ses enfants, sa plume fine, ses portraits, appréciations, jugements sur les chefs de l'époque corroborent, l'image qu'en a le corps de la marine. L'intêret de ce type de document est que les témognages se recoupent et qu'à les multiplier, des éléments d'ensemble clairs se dégagent sur cette période brève mais significative d'apogée que la révolution va brutalement casser. Castries opère ensuite dans les mers d'Inde et de Chine, où il rencontre et échange avec La Pérouse en route pour le Pacifique Sud, avant de rentrer lui-même dans la France révolutionnaire et ses bouleversements, décalage qui le surprend, après plusieurs années loin de la France.

A découvrir aussi :

Pendant le Salon une exposition de 15 panneaux sur SCIPION de CASTRIES

Dernière modification le samedi, 12 mars 2016 16:20

A savoir aussi

Pendant le salon chaque auteur dédicace aussi ses autres ouvrages.

Plus de 160 titres attendent leurs lecteurs.