En juillet 1684 quatre vaisseaux quittent La Rochelle pour ce qui sera la dernière aventure de Robert Cavelier de la Salle. Le but de cet ambitieux découvreur : consolider la présence française sur un immense territoire, dont il a pris possession deux ans auparavant au nom du roi de France, et qu'il a baptisé Louisiane en hommage à Louis XIV.  son objectif qui sera bientôt son obsession est de retrouver l'embouchure du Mississippi et de remonter le fleuve mythique pour rejoindre la région des Grands Lacs. Toutes ses tentatives échoueront et il y laissera la vie comme la plupart de ceux qui l'accompagnaient.

Ce livre est l'histoire d'une génération de Bretons, pour la plupart nés sous le Premier Empire ou au tout début de la Restauration. Saint-Simoniens, fouriéristes, socialistes, ils rêvent de sociétés nouvelles. Ces nouveaux militants que l'on nommera utopistes ou socialistes romantiques, veulent créer un monde plus fraternel, à partir d'entreprises agricoles ou industrielles collectives. Au contact de la société bretonne, dans cette Bretagne du XIXe siècle que l'on dit arrièrée et coupée du monde, ils pensent que la synthèse entre la paysannerie traditionnelle et une agriculture fondée sur la coopération est possible. Plusieurs de ces hommes vont participer de façon plus visible à l'histoire de la pensée socialiste, mais aussi à l'affirmation du catholicisme social.

Après la phase d'exploration du site brestois, ce second tome relate la montée en puissance de l'Américan Expeditionary Force (A.E.F.) dans la région et les différentes étapes d'installation sur les ports, dans la ville et les communes environnantes. Il retrace en particulier les périodes d'extension de la base navale, la gestion des arrivées de convois, les grands travaux, la construction et la vie au camp de Pontanézen. L'ouvrage évoque les douloureux moments de l'épidémie de grippe espagnole avec ses conséquences pour la population de Lambézellec. Le second tome rapporte également les conditions du rapatriement des dougboys, l'importance du Ponty Camp dans la réussite de l'opération de démobilisation mais aussi les atouts de la base brestoise pour assurer le retour de 1 200 000 soldats.

A savoir aussi

Pendant le salon chaque auteur dédicace aussi ses autres ouvrages.

Plus de 160 titres attendent leurs lecteurs.