Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.






LA  MER
EN
POEMES


















L'auteur :

Freddie BREZIRLAND

 
Fonctionnaire en retraite et auteur-compositeur
Freddie Breizirland a sorti en 2011
son 10ème album intitulé
"La mémoire ou l'oubli".
Les bénéfices sont reversés à la S.N.S.M.









Voir
toute la liste
des poèmes
et chansons










Les plus récents :

Aux Blancs Sablons

Tableau

Soir d'été à Cabourg

Cavelier de la Salle

La rivière aux oiseaux



Allez les marins


                                                                                                                                             

Une chanson, paroles et musique,
de Freddie BREIZIRLAND
 ©


Cette chanson, enregistrée sur CD
par Freddie Breizirland
et le groupe des "Marins d'Iroise",
est extraite de l'album " La mémoire ou l'oubli ".


 

Pour l'entendre, cliquer ici :


REFRAIN

Allez les marins, encore un p'tit verre
Un' dernièr' liqueur avant le départ
Allez les marins, encore un p'tit air
Un' dernièr' chanson pour chasser l'cafard.



Laissons les copains, il nous faut partir
Une fois encor' larguer les aussières.
Pour l'irrésistible appel de la mer
On ne voit mêm' pas ses enfants grandir.
Si nous partageons souvent nos amours
Celui que l'on a pour la Grande Bleue
Commence à nous jouer de bien vilains tours
Et nos cœurs sont las de tous ces adieux.


Toutes voil's dehors, navigue, ô barreur
Les amures tendues sous les vents du nord
Monter la coupée, c'est un dur labeur,
Lorsque sont éteints tous les feux du bord.
Ils ne savent pas que nos cœurs sont lourds
D'avoir trop vécu hors de leur pays.
Souffrez, dieux des mers et doux alcyons,
Que tous nos regrets se noient dans l'oubli.


On a bien du mal à fair' quatre pas
Sur cette jetée qui conduit au vieux
Pour un rendez-vous avec le grand-mât
Lui qui est à bord le Maître après Dieu.
La tempêt', ce soir, souffle dans les bars
La gueul' dans le vent, force dix Beaufort,
Debout les vigies dans les sémaphores
C'est mon tour de veill' pour le dernier quart.



  

Freddie  BREIZIRLAND  

Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler