Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.






LA  MER
EN
POEMES




















L'auteur :

Georges Tanneau

Georges Tanneau
 


Voir les
autres poèmes
de Georges Tanneau












Voir
toute la liste
des poèmes







Les plus récents :

Aux Blancs Sablons

Tableau

Allez les marins

Soir d'été à Cabourg

Cavelier de la Salle

La rivière aux oiseaux



Amour de marin ©

Une chanson de Georges TANNEAU.

Cette chanson a été publiée dans "L'Almanach du Marin Breton 2011"

Navire en difficulté


Là-bas, sur la mer immense
Un bateau s'en est allé
Si petit que sa présence
Est à peine remarquée.
Barque frêle et sans défense
Contre les flots déchaînés.


La mer, comme une femme
Au sinueux jupon,
Recueille autant de larmes
Que de folles passions.


Ce bateau qui se balance
Sur le point de chavirer
Se redresse et recommence
Un combat désespéré
Un combat perdu d'avance
Cela paraît insensé.



Marins, c'est de la démence
Que d'aimer ce dur métier.
Vous avez si peu de chance,
Pas de réciprocité,
Car la mer est sans clémence
Et ses jeux sont cruauté.



Il n'y a pas d'innocence
Dans le clapot des marées.
Le calme n'est qu'apparence,
Tout murmure est déguisé.
Mon Dieu, que d'indifférence,
Ô marins, si vous sombrez



Car le plus grand des silences
Pourrait très bien retomber
Sur quelques morceaux de planches
Par la vague éparpillés,
Seuls témoins en l'occurence
D'un naufrage consommé.



En tirant sa révérence
Sur la plage ou les jetées,
La mer vous fait allégeance
Et semble vous inviter.
Succombant à ses avances,
C'est d'amour que vous mourrez !


Partition d'Amour de marin

                                                                                                           Georges Tanneau, 1997






Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler