Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.


AUTRES  COUPS  DE  CŒUR:
( cliquez sur le livre )



























COUP  DE  CŒUR


pour le livre d'Alain Boulaire, Patrick Boureille
et Geneviève Émon-Naudin  :


Ed. Palantines 2013

   Ce bel ouvrage, préfacé par Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, est d'abord l'aboutissement d'une collaboration précieuse : sur une idée de Bernard Jacquet, commandant de la Base Navale de Brest, trois spécialistes se sont penchés sur l'histoire humaine de cette énorme ville dans la ville que constitue l'Arsenal de Brest. Alain Boulaire et Patrick Boureille sont des historiens de la Défense Nationale. Geneviève Emon-Naudin est chef de cabinet du Commandant de la base de l'Ile Longue. Ils ont conçu ce livre avec l'aide de la Région ainsi que de B.M.O., la Communauté de communes de Brest.
   L'ouvrage expose toute l'histoire de l'Arsenal, depuis sa création par Richelieu en 1631 jusqu'à aujourd'hui. On suit pas à pas toutes les transformations qu'il a subies, ses extensions progressives jusqu'à y inclure un bagne, la construction des navires du roi et les aléas dus aux retournements de l'histoire, la Révolution, l'Empire et la Restauration, le passage de la voile à la vapeur et les exigences maritimes d'un empire colonial en pleine conquête.
   La Seconde guerre mondiale avec l'occupation allemande et la destruction quasi complète de l'Arsenal marque un tournant à la fois décisif et émouvant puisque il a fallu ensuite tout reconstruire dans une ville martyre rasée. Les souffrances de Brest se lisent dans les images de cette époque. Au cours des premières années suivant la Libération, on impose à l'Arsenal des tâches diverses pour faire face à la pénurie: on répare des prises de guerre, des navires de commerce, on assemble des wagons américains pour la SNCF.
    Mais on entre aussi dans l'ère atomique et les enjeux internationaux deviennent considérables. Après le Jean Bart et le Clemenceau, les années cinquante voient Brest se spécialiser dans les grands bâtiments. C'est l'avènement des missiles qui sauve les anciens ateliers pyrotechniques. A la  restructuration des sous-marins succède la construction du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle, dernier grand bâtiment militaire né à Brest. Les auteurs abordent enfin la transformation de DCN en DCNS, société de droit privé où l'Etat reste cependant majoritaire, mais qui demande des réductions drastiques d'effectifs.
   Toute cette histoire industrielle est largement illustrée : tableaux, dessins, cartes, photos en noir et en couleurs ponctuent la lecture. L'ouvrage comble un manque et constitue pour tous les habitants de la région brestoise un incomparable travail de mémoire.

   


Au début du XIXè siècle, un groupe de bagnards est mené au travail dans l'arsenal..
Le pont transbordeur de Brest ( 1909 - 1947 ).

C'est un véritable monument !  

Yannick Loukianoff
Autres coups de cœur









Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler