Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.






GRANDS  MARINS
DU
MONDE

*
Les noms en grisé
ne sont pas encore disponibles.

*


Les Phéniciens de Néchao II
( vers  -600 )


Le périple d'Hannon
( vers  -460 )


Néarque
( vers  -360  à  vers  -300 )


Pythéas
( vers  -300 )


Zheng He
( 1371 - 1435 )


Barthélémy Diaz
( 1450 - 1500 )


Christophe Colomb
( 1451 - 1506 )


Afonso de Albuquerque
( 1453 - 1515 )


Amerigo Vespucci
( 1454 - 1512 )


Barberousse
( 1466 - 1546 )


Vasco de Gama
( 1469 - 1524 )


Gonneville
( vers 1470 - ? )


Primauguet
( vers 1475 - 1512 )


Fernand de Magellan
( 1480 - 1521 )


Jacques Cartier
( 1491 - 1557 )


Jean Parmentier
( 1494 - 1529 )


Francis Drake
( 1545 - 1596 )


Willem Barents
( 1550 - 1597 )


Abraham Duquesne
( 1610 - 1688 )


Anne-Hilarion de Tourville
( 1642 - 1701 )


Jean Bart
( 1650 - 1702 )


René Duguay-Trouin
( 1673 - 1736 )


Jacques Cassard
( 1679 - 1740 )


Vitus Béring
( 1681 - 1741 )


James Cook
( 1728 - 1779 )


Marion-Dufresne
( 1729 - 1772 )


Suffren
( 1729 - 1788 )


Bougainville
( 1729 - 1811 )


Charles Cornic
( 1731 - 1809 )


Yves de Kerguélen
( 1734 - 1797 )


Antoine d'Entrecasteaux
( 1737 - 1793 )


Jean-François de La Pérouse
( 1741 - 1788 )


Nelson
( 1758 - 1805 )


Pierre Roch Jurien de la Gravière
( 1772 - 1849 )


Surcouf
( 1773 - 1827 )


John Franklin
( 1786 - 1847 )


Dumont d'Urville
( 1790 - 1842 )


Emile de Bray
( 1829 - 1879 )


Joshua Slocum
( 1844 - 1909 )


Emile Guépratte
( 1856 - 1939 )


Jean-Baptiste Charcot
( 1867 - 1936 )


Alain Gerbault
( 1893 - 1941 )


Marcel Bardiaux
( 1910 - 2000 )


Thor Heyerdahl
( 1914 - 2002 )


Jacques - Yves Le Toumelin
( 1920 - 2009 )


Annie Van de Wiele
( 1922 - 2009 )


Eric Tabarly
( 1931 - 1998 )



En bas de page : des livres pour en savoir plus.

Louis Antoine de Bougainville
1729 - 1811

par Roger Coguiec.





Portrait de Bougainville
Huile sur toile de Jean-Pierre Franquel


   Né à Paris en novembre 1729 d'une famille de juristes, Louis Antoine de Bougainville poursuit des études de droit et devient avocat au parlement de Paris comme le veut la tradition familiale. Mais il rêve d'une carrière militaire. 

   Passionné de mathématiques, il suit les cours de d'Alembert et publie en 1754-1756 son premier ouvrage :

Bougainville Traité de calcul intégral

  En 1753, il est officier des mousquetaires noirs, puis secrétaire d'ambassade à Londres en qualité de militaire. 

 En 1756, il devient l'aide de camp de Montcalm, commandant des troupes françaises au Canada. C'est au cours du voyage de France au Québec qu'il s'initiera à la navigation. Sur place, il prendra une part active aux combats qui opposent les Français aux Anglais. 

  Il revient en France en 1758 pour rendre compte de la situation au Canada. Il est reçu avec enthousiasme à la cour où il accompagne Madame de Pompadour dans toutes les réceptions. Il est promu colonel par Louis XV avant de repartir rejoindre Montcalm.

  En 1759, Montcalm est tué au combat et c'est Bougainville qui devra s'occuper de la reddition du Québec aux Anglais. Il rentre en France en 1762 avec le grade de capitaine.

  Il part l'année suivante coloniser les îles Falkland découvertes par les Anglais et rebaptisées Malouines. Il en prend possession, mais dès 1765 il est contraint de céder cette colonie aux Espagnols qui les nomment Malvinas.

 

La Boudeuse navire de Bougainville
"La Boudeuse" gravure de L.Haffner
 extraite de "Histoire universelle des explorations" Nouvelle Librairie de France

En 1766, il reçoit le commandement de la frégate La Boudeuse, de la flûte transport de vivres L'Etoile et embarque des géographes et des naturalistes. Le 5 décembre, il quitte Brest pour un voyage de découvertes. L'idée consiste à effacer le souvenir de la cession du Canada et des Malouines par la découverte de terres nouvelles dans le Pacifique. Il fait escale à Montevideo, franchit le détroit de Magellan, s'arrête à Tahiti, traverse l'océan Pacifique, découvre les Nouvelles Hébrides et les îles Salomon dont l'une d'elles porte désormais son nom, et le 16 mars 1769 ses deux navires accostent au port de Saint-Malo après avoir fait le tour du monde. Pour la petite histoire, les Tahitiens avaient découvert que Baré, le serviteur du naturaliste Commerson, était en réalité une femme ! Jeanne Baré fut donc à l'âge de 27 ans la première circumnavigatrice de l'histoire. Rappelons que deux siècles et demi plus tôt, le Malais Enrique, fidèle serviteur de Magellan, fut lui aussi le premier circumnavigateur. Comme quoi la postérité se moque bien de la condition sociale...

Bougainville à Tahiti
Bougainville à Tahiti.
Aquarelle d'André Lambert extraite de Michel Perchoc et Jean-Virgile Fuchs : "Pages d'histoire navale". Ed. du Gerfaut 2004.
"Je me croyais transporté dans les jardins d'Eden" déclarait Bougainville. Au cours d'une circumnavigation de plus de deux ans, LA BOUDEUSE et L'ETOILE font escale à Tahiti. Le chef Ereti reçoit de la verroterie en échange de son hospitalité. Romainville ( cartographe ) peint. Commerson ( botaniste et naturaliste du roi ) herborise.
Il dédia à son chef la bougainvillée.


Cette campagne autour du monde avait été un succès. Les résultats scientifiques étaient très importants. On avait constellé la carte du Pacifique de relevés d'une précision inégalée pour l'époque car on manquait encore d'instruments capables de mesurer les longitudes. Bougainville fut reçu triomphalement à Paris, à Versailles et à Londres où il exhibait Aotourou, un Tahitien qui avait accepté de l'accompagner en Europe et qui mourut alors qu'il était prévu de le faire reconduire sur son île par Marion-Dufresne.

Carte de Bougainville autour du monde

   Bougainville publia en 1771 le récit de son voyage sous le titre "Voyage autour du monde". Ce fut encore un succès. Il est élu à l'Académie française et entre officiellement dans la marine militaire. Il devient membre de l'Académie de marine à Brest.

   Il prend part ensuite en 1778 à la guerre d'Indépendance américaine au cours de laquelle il s'illustre notamment dans les batailles de Newport et de Boston.

   En 1785, il participe aux préparatifs de l'expédition de La Pérouse qui doit s'embarquer sur La Boussole et L'Astrolabe. Le roi veut lui confier le ministère de la Marine, mais il décline l'offre.

   Après avoir échappé aux massacres de la Terreur, il se retire de la vie publique et se consacre à nouveau à ses recherches scientifiques. Il sera toutefois chargé de préparer la campagne de Bonaparte en Egypte.

   Napoléon le nomme sénateur puis comte d'Empire en 1808.

   Il meurt à Paris le 20 août 1811 et repose désormais au Panthéon.

Buste de Bougainville

Timbre de Bougainville


En savoir plus :

Vous pouvez naviguer sur le site des "Amis de Bougainville", à Papeete.

Voyage autour du monde 1771
Saillant et Nyon 1771

Voyage autour du monde 2001
Presses de l'Université de Paris Sorbonne 2001
Voyage autour du monde 1990
Folio 1990
Voyage de Bougainville autour du monde
La Découvrance 2006

La Boudeuse ou le tour du monde de Bougainville
Etonnants voyageurs 1986
Dans le sillage de Bougainville et de La Pérouse
Albin Michel 1995
Les découvreurs du Pacifique
Gallimard Jeunesse Découverte 2004
Bougainville Cook et La Pérouse
Editions de Conti 2007
Bougainville et ses compagnons autour du monde
Imprimerie Nationale et Actes Sud 1977/2006

Et 2 superbes albums :

Les voyages de Bougainville        Pages d'Histoire Navale

                          Ed. du Pacifique-Albin Michel  1974                                                                            Ed. du Gerfaut 2004                                                                        

***

Denis DIDEROT a réagi au succès du "Voyage autour du monde" de Bougainville.

Sous le titre de "Supplément", il publie l'année suivante un intéressant dialogue philosophique où il développe des idées très avant-gardistes sur la colonisation, l'esclavage et les droits de l'homme. Il y souligne la contradiction entre l'impérialisme colonial  qui se développe sous ses yeux et les grandes idées du siècle des Lumières.

Cet ouvrage est devenu aujourd'hui un classique pour tous les étudiants.

Supplément au voyage de Bougainville 2002

Gallimard 2002

Supplément au voyage de Bougainville 2003

Folio classique 2003
Supplément au voyage de Bougainville 2005


Mille et une nuits 2005

Supplément au voyage de Bougainville 2007
Hatier 2007

Supplément au voyage de Bougainville 2007
Pocket 2007
Supplément au voyage de Bougainville 2007
Flammarion 2007
Supplément au voyage de Bougainville 2007
Librio 2007


Bougainville ou l'étoile des Lumières
EDM Editions 2012

En  savoir plus sur  Bougainville au Canada :

Ecrits sur le Canada
Septentrion 2003

Cette page a été consultée 2173 fois en 2013 et 1313 fois au cours des 4 premiers mois 2014..  


Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler