Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.


LA  MER
EN
POEMES



Les mailles du souvenir

La cité perdue

Vieux compagnon

Saint-Guénolé

Les malamoks

Le menhir
des "Droits de l'Homme"


Sur la peau du diable

Au temps de la rogue

Iroise

Entrelacs

Sans amarres

Le Conquet ( Konk Leon )

Le bois de Cosquer

Loch-Mazhe-Traoun

On dit quelquefois

Pour seul pays, la mer

Vois, petit

La mer

Magie océane

Le Pescadou

Un gars du Malick Sy

Souvenirs d'un long courrier

Le port de Ouistreham

La rue de Calix

Sur le rivage

Marin, mon frère

Molène

L'Île de Sein

Ports...

D'un équinoxe à l'autre

Marquises

Toutes les mers

Tatihou

En arrimage

La mer à boire

Amour de marin

Libre et poète

Voies parallèles

Collioure

L'aile du vent

Voyage dans le vent

Ainsi est le poète

Lumières marines

Manarola

Honfleur

Sortilèges

La Roche Brune

Calanche di Piana

A marée basse

La marée

Rêve corse

Evocation

Larguer les amarres

Dumont d'Urville

Sable mouillé

La déferlante

La vague

Noël en mer

Sur la Côte de Nacre

Les vieux marins

L'appel de la mer

Un bon café

A Notre-Dame des Brumes

Mon pays c'est la mer

Fichu métier

Jones Bank

A l'ancre de marine

Lettre à Tit-gars

Les morses

Médecine à bord

Le Swiss Racing Sailors

Lancastria

Le peintre de Honfleur

Pointe Saint-Mathieu

Les Johnnies

Cavelier de la Salle

La rivière aux oiseaux




 



Soir d'été à Cabourg©



Un poème de Martine Desgrippes Devaux





En plein cœur de l'été, la vie ralentissait,
Écrasée de chaleur, la journée finissait.
Nous avions achevé nos tâches quotidiennes
Abrités du soleil par l'ombre des persiennes.


L'envie nous prit alors de fuir cette torpeur
Et d'aller vers la mer rechercher la fraîcheur.
Notre choix se porta sur la Côte Fleurie,
Son rivage riant propre à la flânerie.


Autour du Grand Hôtel au charme prestigieux,
L'âme de Marcel Proust subsistait en ces lieux.
L'espace d'un instant, je devins Albertine,
Protégeant mon teint clair sous une capeline.


Le long de la jetée se croisaient des passants
Qui offraient leur visage au vent rafraîchissant.
Un tout petit garçon galopait sur la digue
En riant aux éclats, ignorant la fatigue.


Les vagues apaisées refluaient doucement,
Oubliant sur le sable, en fugace ornement,
Pour un très court instant leur dentelle d'écume.
De grands bateaux, au loin, se fondaient dans la brume.


Dans la mer en fusion, le disque flamboyant,
En une symphonie de rouges chatoyants,
S'immergeait lentement, et chacun, en silence,
Contemplait, fasciné, cette magnificence.


Puis il fallut laisser la plage aux crustacés,
Repartir un peu las, tendrement enlacés,
Savourant de l'air frais la subtile caresse
Et de ce soir d'été, l'ambiance enchanteresse.


Martine  Desgrippes  Devaux
( Cercle Littéraire André Druelle de Caen-Venoix )
       
http://mots-couleurs.wix.com/creations        



Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler