Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.

Cette page a été consultée 2073 fois en  2012

La dictée océane
du samedi 4 février 2012
LE CONQUET

La dictée océane annuelle est un moment de rencontre privilégié. Certains y accourent de loin et recherchent le plaisir de se jouer de certaines difficultés orthographiques. D'autres viennent s'y frotter pour une petite compétition en famille.

Les copies étant anonymes, chacun n'est confronté qu'à son propre résultat.

Cette année, la dictée océane entre dans le cadre de la commémoration du 500e anniversaire du combat d'Hervé de Porzmoguer, capitaine de la nef d'Anne de Bretagne "La Cordelière".  A cette occasion, une trentaine d'événements festifs sont coordonnés par la Communauté de Communes du Pays d'Iroise. Notre concours de nouvelles et notre salon  "La mer en livres" 2012 en font aussi partie.

Une partie de la salle




Le groupe "Vents d'Iroise" ( chants de marins )

Françoise Couture, auteure du texte
LE TEXTE COMMENTAIRES
Les larmes d’une reine.

  Avec une douleur et une stupeur nonpareilles, elle avait appris l’horrible nouvelle du désastre, vraie calamité qui endeuillait le duché. Pâle, comme statufiée, mais gardant son port de tête altier, elle fixait l’horizon, figure de proue pathétique dans sa robe de panne rose thé que le vent labourait de minuscules sillons frissonnants.
 L’ennemi, telle une meute sur le cerf, s’était acharné sur sa nef, la hache d’armes à la main pour mutiler les mâts, projetant mainte mitraille et une grêle de flèches assassines sur La Cordelière. Malgré ses exhortations et des manœuvres désespérées, son fidèle Portzmoguer, qui s’était battu d’estoc et de taille en ahanant, n’avait pu éviter l’incendie, le pire des fléaux. Quelle apocalypse avait-il alors vue s’abattre ! Des corps à corps sauvages, voire démoniaques, dans une âcre fumée parmi les râles des mourants ; le bâtiment qui tangue, vibre et se cabre sous la canonnade, le démantèlement de la coque qu’on avait crue invincible, étant donné les quelque deux cents pièces d’artillerie hétéroclites qui l’équipaient et qui n’en pouvaient mais ; enfin, cauchemar des plus dantesques, l’effroyable explosion de la sainte-barbe, projetant à la mer, pêle-mêle, hommes et débris ensanglantés de la carène, teintant l’écume de chatoiements amarante après que la caraque se fut embrasée.
  « Ne te prévaux pas de ta gloire », lui avait souvent prêché sa mère. Il est vrai, elle s’était enorgueillie de son vaisseau d’exception et elle s’en targuait encore, mais il eût été des plus ingrat de ne pas admirer son accorte silhouette pansue, brillant d’un seyant outremer, munie de sabords pour les canons, dotée de cinq cents arquebusiers coiffés d’armets et que les étincelles des silex semblaient parer de mandorles inattendues ; avec trois mâts provenant de chênes séculaires que ses ancêtres avaient vu planter, puis vus grandir et qu’elle s’était donné le droit d’abattre, imposant au paysage de curieux avatars.
  Le remords la poignait d’avoir perdu tant d’hommes valeureux. Le ciel avait-il fait fi de ses prières ? Elle lui en avait tant adressé ! Mais, pour lors, c’était elle, Anne de Bretagne, qui détenait l’anneau sigillaire : elle assumerait sa charge, si lourde fût-elle. À la grâce de Dieu !
 
Nonpareilles: adj.  Inégalables.  (Accord avec les deux noms féminins qui précèdent).
Statufiée:   adj. Rendue semblable à une statue.
Altier: adj. Qui marque de la fierté.
Pathétique: adj. Qui touche profondément, qui suscite une vive émotion par son caractère douloureux ou dramatique.
Panne: n.f. Étoffe comparable au velours, mais à poils plus longs et moins serrés.
Rose thé: Se dit d’une nuance jaune et rosée à la fois.
Telle une meute: "Telle" adj. Ici marque la comparaison : comme, de façon semblable à. "Telle" s’accorde avec le nom qui suit, ici « meute », féminin.
La hache d’armes: Hache au large fer utilisée au Moyen Âge pour briser les armes.
La mitraille: n.f. Ensemble de menus déchets de métal.
La Cordelière: Utiliser des majuscules pour chacun des deux mots, en référence au texte d’Alain Bouchard « Les grandes annales ou cronicques de Bretaigne » rédigé en 1514 et publié en 1531, et auquel tous les historiens se réfèrent, même si certains écrivent « la Cordelière » avec un « l » minuscule. Le dictionnaire des difficultés de la langue française de A.V.Thomas, éd. Larousse, spécifie : "si l’article fait partie du nom du bateau, il prend une majuscule".
Estoc: n.m. Épée d’armes frappant de pointe (XVe-XVIe siècles). Frapper d’estoc et de taille: En se servant de la pointe et du tranchant d’une arme blanche.
En ahanant: (de « ahan », souffle bruyant marquant un effort pénible, la fatigue et de « han », onomatopée, imitant le cri sourd d’un homme qui frappe avec effort). Ahanant, ahaner : faire entendre des ahans ; peiner. Pousser des cris d’effort.
Quelle apocalypse avait-il vue s’abattre: Apocalypse, nom féminin, est à la fois complément d’objet direct de « voir » et sujet de « s’abattre » d’où accord du PP « vue ».
Voire: adverbe. Indique que l’on renchérit sur ce qui précède.
Canonnade: Les mots de la famille de « canon » (l’arme) prennent tous deux « n ».
Dantesque: adj. Grandiose et terrifiant.
La sainte-barbe: n.f. Entrepôt du matériel d’artillerie et des poudres, sur les anciens navires de guerre.
Amarante: n.f. Plante ornementale aux fleurs rouges groupées en longues grappes, appelées aussi queues-de-renard ou passe-velours. Adj. inv. D’une couleur rouge bordeaux.
Après que la caraque se fut embrasée: "Après que" gouverne l’indicatif.
Mais il eût été: Conditionnel passé deuxième forme (langage soutenu).
Des plus ingrat de ne pas admirer: « Ingrat », attribut de « il » représentant « admirer », reste invariable.
Seyant: adj. Qui convient, qui va bien.
Outremer:  adj inv et n.m. D’un bleu intense.
Munie de sabords: C’est une innovation pour l’époque.
Armet: n.m. Casque en métal, en usage du XVe au XVIIe siècle.
Mandorles: n.f. BX-ARTS. Gloire en forme d’amande, qui entoure le Christ triomphant, dans certaines représentations médiévales. Pour une meilleure compréhension de ce terme dans le texte, traduire par « auréoles ».
Les chênes que ses ancêtres avaient vu planter: Le complément d’objet direct de « voir » (chênes) est placé avant le verbe mais il n’est pas le sujet de planter, donc le participe passé « vu » est invariable.
Les chênes que ses ancêtres avaient vus grandir: le complément d’objet direct de « voir » (chênes ) est placé avant le verbe et il est aussi sujet de grandir, donc il y accord du participe passé « vus ».
Anneau sigillaire: Muni d’un sceau officiel.
Si lourde fût-elle: Imparfait du subjonctif. On peut remplacer cette tournure par « bien qu’elle fût lourde ». (au présent = soit-elle).

LES GAGNANTS
Catégorie Collégiens- lycéens et étudiants:
1/ Angèle NOEL
2/ Marion ROZEC
Catégorie seniors amateurs:
1/ François LAGADEC
2/ Noëlle LOUIS
3/ Renée BIGNENS
Catégorie seniors confirmés:
1/ Marie Renée MERRIEN
2/ Anita LE GUEN
3/ Anne Marie DESROCHES


De gauche à droite : Françoise COUTURE, auteure du texte, Noëlle LOUIS, François LAGADEC, Renée BIGNENS, Angèle NOEL,
Anne-Marie DESROCHES, Marion ROZEC, Anita LE GUEN, Marie-Renée MERRIEN et René RICHARD, président de "La mer en livres".


 
Un regard sur les dictées précédentes :

2011

2010

2009

Notre Dictée océane 2013 aura lieu le SAMEDI 2 MARS, à 15h, salle Beauséjour, au Conquet
Entrée gratuite pour les lycéens et les étudiants, 5 € pour les seniors.
Précisez bien votre catégorie lors de votre inscription.

Inscriptions : lamerenlivres@gmail.com



Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler