Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.

La dictée océane 2014 aura lieu au Conquet, le samedi 8 février à 15h salle Beauséjour.

La dictée océane
du samedi 2 mars 2013
LE CONQUET

La dictée océane annuelle est un moment de rencontre privilégié. Certains y accourent de loin et recherchent le plaisir de se jouer de certaines difficultés orthographiques. D'autres viennent s'y frotter pour une petite compétition en famille.

Les copies étant anonymes, chacun n'est confronté qu'à son propre résultat.

Trois catégories :
- Lycéens et étudiants
- Seniors
- Seniors confirmés

Le samedi 2 mars, nous avons enregistré 62 participants qui ont pris un réel plaisir à affronter le texte ci-dessous, laborieusement concocté par Françoise COUTURE. Sérieux, convivialité, entrain et gourmandises ont marqué cet événement.
La catégorie "Lycéens et étudiants" n'était pas représentée. Cinq jeunes de 6ème et 5ème ont quand même fait la dictée, mais elle était manifestement trop longue et trop difficile pour eux. Ils n'ont pas rendu leur copie. Nous les félicitons malgré tout pour leur participation.


Des plus jeunes aux plus vieux,
Des participants studieux.

Au micro Françoise COUTURE
Paul Chamak à la relecture.
LE  TEXTE  ET  QUELQUES  COMMENTAIRES
En première ligne.

Bien calé dans un tas de foin à la fois piquant et odorant, le jeune Pierre rêvait, les yeux fixés sur un ciel bleu des plus prometteurs, sans aucun nuage. Etait-ce là le bleu roi ou le bleu horizon ? Notre héros n'aurait su le dire : en tout cas, ce n'était pas le bleu-vert du paon, en train de se rengorger çà et là afin qu'on vît les ocelles veloutés dont il s'enorgueillissait, et qui criaillait, le regard atone, après avoir becqueté une raiponce et des cenelles rouge vif. Ce n'était pas non plus le bleu du lin si doux, si timide, que Pierre retrouvait à la fois dans les yeux de sa promise et dans les fleurs de sa linière. Dans cette espèce d'océan apprivoisé, il avait l'illusion d'affronter une foule de regards quasi implorants ! Et, pour déjouer tout maléfice, il y avait planté un rameau de buis bénit.

Un coup de tonnerre intempestif rompit le charme de ce dimanche serein. S'étant redressé, Pierre aperçut un nuage pommelé qui s'amplifiait à l'envi, telle une volute de fumée, en direction des Blancs-Sablons ; d'emblée cela évoqua en lui les viornes qu'on avait vues se développer et dont les houppes répandaient dans l'entrelacs du feuillage une odeur douceâtre, écœurante. S'étant dûment raisonné, il resta stoïque et se réinstalla.

Une nouvelle détonation, suivie d'aboiements discordants, lui rappela la chasse à courre et son maître. Les tâches que Pierre s'était vu confier, eu égard à son âge, lui plaisaient, et il s'en acquittait obligeamment : il devait nettoyer le pigeonnier sis sous la faîtière des écuries et, sans atermoyer, y recueillir les œufs, au grand dam des rongeurs. Entre-temps, les cris de la meute étaient devenus presque apeurés et des convois de goélands s'enfuyaient à tire-d'aile, vrais trouble-fête à prendre au sérieux. Sans délai, le jeune rêveur se dégagea de l'andain, assujettit les bâcles vermoulues de l'enclos et, faisant volte-face, regagna le havre paternel.

En ce jour d'avril mil cinq cent treize, sévissait un nouveau conflit acharné entre les Anglais et la flotte franco-bretonne. À son insu, Pierre en avait été le témoin auriculaire et indemne.

TEST DE DÉPARTAGE:

1- Comment s'appellent la femelle du paon et ses petits ?
     Quels sont les deux verbes qui expriment leur cri ?

2- De quel verbe le mot "sis", dans le troisième paragraphe, est-il issu ?
     Donnez un synonyme du mot "sis".

3- Que signifie le mot "viorne" ? Donnez des synonymes.


En première ligne : expression militaire à l'origine = au plus près de l'ennemi.



Les noms composés d'un adjectif de couleur et d'un nom de chose sont invariables et ne prennenet pas de trait d'union.
Le bleu-vert : nom formé de deux adjectifs de couleur : invariable et trait d'union.
Çà et là : pas de trait d'union et deux accents graves.

Ocelle :
nom masculin. Tache de couleur en forme d'œil.
Becqueté ou béqueté.
Raiponce : nom féminin. Campanule dont les feuilles et les racines se mangent en salade.
Cenelle : nom féminin. Fruit de l'aubépine.
Rouge vif : adjectif suivi d'un autre adjectif qui précise la nuance : tous deux sont invariables et pas de trait d'union.

Linière : nom féminin. Champ de lin.
Espèce : nom féminin.

Quasi  : suivi d'un adjectif ou d'un adverbe il ne prend pas de trait d'union.
Bénit : adjectif = qui a été rituellement sanctifié. Ne pas confondre avec le participe passé "béni "du verbe bénir.




À l'envi : locution adjective = à qui mieux mieux.
Tel : adjectif. S'accorde toujours avec le nom qui suit.

Accord du participe passé "vues" avec son complément d'objet direct "qu' " mis pour "viornes", situé avant, et sujet de l'infinitif. On pourrait dire "se développant".
Entrelacs : nom masculin. Ornement composé de lignes entrelacées.

Dûment : adverbe qui fait partie des 10 adverbes en "ûment" prenant un accent circonflexe.





Le participe passé "vu" est ici invariable car il a pour complément d'objet direct un verbe à l'infinitif : "confier". Le pronom "que", mis pour "tâches", n'est pas le sujet mais le complément d'objet direct de l'infinitif.
Eu égard à = en ce qui concerne.
Obligeamment : adverbe formé sur "obligeant".
Atermoyer : verbe intransitif = remettre à plus tard, chercher à gagner du temps
Au grand dam de quelqu'un = à son grand regret, à son grand dépit.

A tire-d'aile : locution adverbiale = en battant vigoureusement des ailes en parlant d'un oiseau.
Trouble-fête ( pluriel trouble-fête ou trouble-fêtes) = personne qui trouble la joie d'une réunion par sa présence.
Andain : nom masculin = alignement de foin, de céréales ou d'autres végétaux fauchés et déposés sur le sol.
Bâcle : nom féminin = pièce de bois ou de métal qui maintient de l'intérieur une porte fermée. D'où les noms "embâcle" et "débâcle". (1)
Havre se prononce comme s'il avait un accent circonflexe, mais il n'en a pas.





Auriculaire : adjectif. Témoin auriculaire = qui a entendu de ses propres oreilles ce qu'il rapporte.




La paonne ( se prononce comme "panne" ); les paonneaux ( se prononce comme "panneaux" ).

criailler, brailler.

sis : adjectif, vient du vieux verbe seoir dans son ancien sens de "être assis", comme les noms séant et séance.
Synonyme : de sis : situé.




La véritable viorne est un arbuste à fleurs blanches et velues.
Synonymes : obier, laurier-tin, boule de neige. On emploie aussi souvent ce nom pour désigner une plante grimpante, la clématite ou herbe aux gueux.















(1)- Il est interessant de noter que ce système très ancien de fermeture subsiste toujours : de nombreuses fenêtres  en sont encore dotées dans les constructions anciennes. Une bâcle  est fixée verticalement sur l'un des battants et , pivotant sur un axe central, vient s'engager sous  deux pattes situées l'une en haut et l'autre en bas de la fenêtre. On bâcle ou on débâcle la fenêtre d'un coup sec de la paume de la main.

DES CHANTS DE MARINS AVEC LES "LOUPS DE MER"




LES GAGNANTS 2013


Catégorie Seniors confirmés :
Zéro faute !


1er : Henri LE GUEN de Bourg-Blanc
qui reçoit sa coupe et son prix de Marcel Quellec, adjoint à la Culture,
sous le regard de Xavier Jean, maire du Conquet.

2ème : Yvonne LE DENN, de Landerneau

3ème : Béatrice CARIOU-LECOQ,
de Hanvec, avec le maire du Conquet.

Catégorie Seniors amateurs :

1ère: Aline BENNET, de St-Renan
qui reçoit les affectueuses félicitations de Marcel QUELLEC.

2ème : Richard MERLINI, de Brest,
proclamé second par le maire du Conquet.


3ème : Christian L'HARIDON, de Brest
et Marcel Quellec qui admire la belle carte marine
ayant servi d'emballage à son prix.



Les lauréats, les élus , les responsables de la dictée et les "Loups de mer".
Tout à droite, Françoise Couture, auteure du texte, et René Richard, président de "La mer en livres".



Tous les correcteurs et correctrices,
toute l'équipe de "La mer en livres", et tous les membres assidus de son
 Club des Gourmandises Orthographiques, vous donnent rendez-vous dans la joie et la bonne humeur

À L'ANNÉE PROCHAINE !
Sur votre agenda : la dictée océane de l'an prochain aura lieu le samedi 8 février 2014.


Un regard sur les dictées précédentes :

2012

2011

2010

2009



La presse en parle :









Cette page a été consultée 2055 fois en 2013   


Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler