Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.


AUTRES  COUPS  DE  CŒUR:
( cliquez sur le livre )


































COUP  DE  CŒUR

de Roger COGUIEC

pour le livre de Bernard PRÉZELIN


Bernard Prézelin. Photo "Mer et Marine".


Ed. Maritimes




   S’il est un ouvrage mondialement connu mais étonnamment peu en France, pays de terriens, il s’agit bien de ce monument, véritable « bible navale » à l'usage des états-majors, des diplomates, des industriels, des journalistes, des historiens et de tous les shiplovers… Les Flottes de combat depuis l’origine : « Flottes de Combat », fondé en 1897 par le commandant de Balincourt sont édités tous les deux ans. En 1974 Jean Labayle-Couhat reprend le flambeau et assure la continuité jusqu’en 1990. Après une édition écrite à quatre mains (1988), il adoube Bernard Prézelin qui en est l’auteur depuis lors.
   La bible navale "Flottes de Combat 2012" détaille, pays par pays, tous les moyens dont disposent les marines mondiales : qu’il s’agisse de bâtiments, d’aéronefs et d’équipements, le tout accompagné de fiches techniques complètes, d’une abondante iconographie et de textes retraçant l’évolution des bâtiments et des programmes au fil des années, ainsi que les projets futurs ou en cours de réalisation. Le plus petit navire est répertorié, de même que toutes les forces navales, marines bien entendu, mais aussi les différentes administrations maritimes.
  Cela fait quatre ans que cet ouvrage de référence n’est pas paru et qu’il était très attendu par les inconditionnels et les professionnels. Une équipe rédactionnelle d’une seule personne : L’auteur a cessé son activité professionnelle il y a trois ans pour se consacrer entièrement au livre; le retard s’explique par le travail immense fourni à une époque où les forces navales évoluent à une vitesse stupéfiante aux quatre coins du globe, une œuvre herculéenne rendue possible grâce à son réseau d’informateurs mondiaux et de shiplovers ainsi que la compilation, et la vérification, de dizaines de milliers d’informations circulant dans les revues spécialisées et sur le Net.
   La conjoncture internationale ne facilite pas la tâche, avec des marines occidentales contraintes de réduire une énième fois leur format, et des marines asiatiques en progression constante, voire fulgurante en ce qui concerne la Chine. Un ouvrage incontournable.
   Depuis 24 ans, Flottes de Combat fait partie de la vie de l’auteur. L’ouvrage, traduit puis adapté par les Américains, tant ceux-ci le trouvent remarquable, est sans doute l’outil le plus complet et le plus fiable du genre dans le monde, redoutable concurrent du Jane’s britannique. Au cours de ses 115 ans d’existence, Flottes de Combat a connu différentes évolutions. Jusqu’à la fin de la guerre froide, les choses étaient assez simples. Ensuite la situation a considérablement évolué, avec le développement de nombreuses marines. L’ouvrage s’est enrichi au fil des ans, mais a conservé son format à l’italienne.



   "Flottes de Combat 2012", désormais totalement en couleurs, atteint les limites techniques de son imprimeur et de son relieur. Une version numérique existe pour le ministère de la Défense, mais l’ouvrage papier a encore de beaux jours devant lui. Indispensable pour les marins, il n’y a qu’à constater son état après deux ans de navigation tant il est compulsé sur les passerelles.
   L’auteur, Bernard Prézelin, 
demeurant à Paimbœuf, est un enfant du pays. Après des études de droit, il décroche une maîtrise et un diplôme de juriste avec option « droit maritime ». Bernard est passionné depuis l’enfance par les bateaux, surtout les gris. Elève-officier au CIN Brest branche « chef de quart », il embarque les deux années suivantes sur les chasseurs de mines Circé puis Cybèle. Il aurait bien aimé faire une carrière d’officier de marine mais, à contrecœur et par obligation, il reprend le cabinet d’assurances familial en 1975. Cependant, il vit sa passion comme réserviste, embarque régulièrement sur de nombreux bâtiments, ou recherche et piste, l’appareil photo autour du cou, à Brest, Lorient ou Toulon, les navires étrangers en escale ou les appareillages de nos derniers bâtiments.
   L’assurance demeure une activité « alimentaire » car ses droits d’auteur sont insignifiants et peu lucratifs. C’est aussi le prix d’une passion communicative partagée lors de rencontres au Sénégal ou autour d’un plateau d’huîtres dont il raffole sur les quais du port de commerce brestois.



Roger COGUIEC  
 

Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler