Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.






GRANDS  MARINS
DU
MONDE

*
Les noms en grisé
ne sont pas encore disponibles.

*


Les Phéniciens de Néchao II
( vers  -600 )


Le périple d'Hannon
( vers  -460 )


Néarque
( vers  -360  à  vers  -300 )


Pythéas
( vers  -300 )


Zheng He
( 1371 - 1435 )


Barthélémy Diaz
( 1450 - 1500 )


Christophe Colomb
( 1451 - 1506 )


Afonso de Albuquerque
( 1453 - 1515 )


Amerigo Vespucci
( 1454 - 1512 )


Barberousse
( 1466 - 1546 )


Vasco de Gama
( 1469 - 1524 )


Gonneville
( vers 1470 - ? )


Primauguet
( vers 1475 - 1512 )


Fernand de Magellan
( 1480 - 1521 )


Jacques Cartier
( 1491 - 1557 )


Jean Parmentier
( 1494 - 1529 )


Francis Drake
( 1545 - 1596 )


Willem Barents
( 1550 - 1597 )


Abraham Duquesne
( 1610 - 1688 )


Anne-Hilarion de Tourville
( 1642 - 1701 )


Jean Bart
( 1650 - 1702 )


René Duguay-Trouin
( 1673 - 1736 )


Jacques Cassard
( 1679 - 1740 )


Vitus Béring
( 1681 - 1741 )


James Cook
( 1728 - 1779 )


Marion-Dufresne
( 1729 - 1772 )


Suffren
( 1729 - 1788 )


Bougainville
( 1729 - 1811 )


Charles Cornic
( 1731 - 1809 )


Yves de Kerguélen
( 1734 - 1797 )


Antoine d'Entrecasteaux
( 1737 - 1793 )


Jean-François de La Pérouse
( 1741 - 1788 )


Nelson
( 1758 - 1805 )


Pierre Roch Jurien de la Gravière
( 1772 - 1849 )


Surcouf
( 1773 - 1827 )


John Franklin
( 1786 - 1847 )


Dumont d'Urville
( 1790 - 1842 )


Emile de Bray
( 1829 - 1879 )


Joshua Slocum
( 1844 - 1909 )


Emile Guépratte
( 1856 - 1939 )


Jean-Baptiste Charcot
( 1867 - 1936 )


Alain Gerbault
( 1893 - 1941 )


Marcel Bardiaux
( 1910 - 2000 )


Thor Heyerdahl
( 1914 - 2002 )


Jacques - Yves Le Toumelin
( 1920 - 2009 )


Annie Van de Wiele
( 1922 - 2009 )



Eric Tabarly
( 1931 - 1998 )






Alain Gerbault
1893 - 1941

par Christine LABAT-KERMORGANT



Portrait d'Alain Gerbault


    Descendant d'une noble famille vendéenne et fils d'un ingénieur industriel, Alain Gerbault est né à Laval le 17 novembre 1893. Il  y effectue d'abord sa scolarité et la poursuit à Paris à l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées. Il passe ses vacances à Dinard et découvre la voile à bord du yacht de son père.
   Durant la première guerre mondiale, il est engagé volontaire dans l'aviation. Il se révèle un pilote talentueux et remporte plusieurs victoires spectaculaires. Alliant science, tactique et habileté il fait preuve de rares qualités dans les acrobaties aériennes.
   Il participe aussi à de nombreux tournois de tennis et mène une brillante carrière internationale : il est finaliste des championnats du monde en double sur terre battue en 1921.
    C'est précisément l'année où il décide de changer radicalement de vie. Il achète en Angleterre un vieux voilier, un cotre de 12m, le Firecrest ( crête de feu ). Un solide bateau sans roof ni cockpit, dont le gréement n'était pas du tout approprié à la navigation en solitaire.       Après plusieurs mois d'entraînement en Méditerranée, il quitte le port de Cannes et réalise en 1923 la première traversée de l'Atlantique en solitaire d'est en ouest, entre Gibraltar et New-York, en 101 jours. Son exploit connaît un immense succès et il devient célèbre.
    En 1924, il part pour un tour du monde vers les mers du sud en passant par les Bermudes, le canal de Panama, les Galapagos, Tahiti, les îles Fidji, le cap de Bonne Espérance, l'île de Sainte-Hélène, les îles du Cap Vert, les Açores et il rejoint Le Havre en 1929. Partout où il passe, il devient "Kim", l'ami de tous.

Timbre d'Alain Gerbault
Emission de 1970
Oblitération d'Alain Gerbault


    Il relate ses navigations dans des ouvrages qui font rêver. Le monde entier se passionne pour ses exploits et tremble devant les périls qu'il affronte. Sa renommée est internationale et il obtient la Légion d'honneur.
    Le Firecrest étant devenu trop vieux, Alain Gerbault l'offre à la Marine nationale. Mais lors d'un déplacement, la remorque casse et le bateau coule à pic.
   Toujours attiré par la mer et la Polynésie, il repart en 1932 sur un nouveau bateau qu'il baptise Alain Gerbault et qu'il a pu faire construire grâce aux droits d'auteur de ses ouvrages. Avant son départ, il termine L'Evangile du Soleil , une véhémente dénonciation des méfaits de la civilisation occidentale sur les populations indigènes. Le ton de ses livres devient agressif et il passe en métropole pour devenu fou. Il ne cessera plus de défendre la cause de la Polynésie, d'étudier sa géographie et son histoire.
    Alain Gerbault consacre les neuf dernières années de sa vie aux îles de l'océan Pacifique : les Marquises en 1933, les Tuamotou en 1934, Tahiti en 1935. Il apprend les langues océaniennes et vient en aide aux indigènes, s'insurge contre la colonisation européenne et considère la disparition des Polynésiens comme inévitable.
Il tente de créer une émulation sportive et introduit le football dans les îles pour lutter contre l'alcoolisme. Il travaille par ailleurs à d'importantes recherches linguistiques et ethnologiques. A chacune de ses escales, il s'efforce de faire revivre les traditions locales, les chants et les danses interdits par l'Eglise et l'Administration. A Tahiti, en 1938, alors qu'il est attendu chez le gouverneur, il passe ostensiblement sous ses fenêtres et se rend chez la reine Marau, déconsidérée par la France, qui le reçoit amicalement.

Alain Gerbault chez la Reine Marau

Voguant d'île en île et revenant toujours à son port d'attache de Bora Bora, il mène à cette époque un idéal de vie que l'on envierait aujourd'hui. Cependant, ses idées politiques vont indirectement causer sa perte.
   Vient la seconde guerre mondiale. Royaliste convaincu, partisan du comte de Paris, il prend passionnément parti pour le régime du maréchal Pétain dès juillet 1940. Mais le ralliement en septembre de la Polynésie à la France Libre l'oblige à fuir sur son bateau pour éviter la prison ou la guerre. Moralement et physiquement, il est très mal en point. Il fait escale à Samoa, aux îles Tonga, et finalement il aborde à Timor, colonie portugaise, donc neutre. Son bateau est drossé sur un récif de corail, une voie d'eau se déclare. Alain Gerbault est découvert presque agonisant.
Il succombe à l'hôpital de Dili ( actuel Timor Oriental ), le 16 décembre 1941 à l'âge de 48 ans. Son délabrement physique l'a rendu trop faible pour résister à la malaria. Son bateau a disparu sans laisser de traces.
   En 1949,  l'aviso Dumont d'Urville, de la Marine nationale, transfère les cendres du célèbre navigateur solitaire à Bora Bora où il repose depuis lors selon son vœu.

Tombe d'Alain Gerbault
"Amis, ne pleurez pas le marin disparu.
Heureux, il dort où il voulait vivre.
Amis, ne pleurez pas le marin disparu,
Mais priez que les vagues le bercent doucement."

EN SAVOIR PLUS :

Seul à travers l'Atlantique 1925
Grasset 1925

Seul à travers l'Atlantique 1952
Grasset 1952

Seul à travers l'Atlantique
Hachette
Seul à travers l'Atlantique 1991
Grasset 1991
A la poursuite du soleil
Grasset 1929 ( préface de J.B.Charcot )
La route du retour
Grasset 1929
L'évangile du soleil
Fasquelle 1932
Iles de Beauté 1943
Gallimard 1943

Iles de Beauté 2002
Hoëbeke 2002
Un paradis se meurt 1949
Self 1949
Un paradis se meurt 1994
Hoëbeke 1994

Un paradis se meurt 2002
Hoëbeke 2002

Mon bateau l'Alain Gerbault
Amiot-Dumont 1952

OZYU dernier journal
Grasset 1952

Alain Gerbault mon ami
Fayard 1952

Alain Gerbault vie et voyages d'un dandy
Payot 1989


Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler