Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.











LA  MER
EN
POEMES


















L'auteur :

Georges Tanneau

Georges Tanneau
 


Voir les
autres poèmes
de Georges Tanneau












Voir
toute la liste
des poèmes







Les plus récents :

Aux Blancs Sablons

Tableau

Allez les marins

Soir d'été à Cabourg

Cavelier de la Salle

La rivière aux oiseaux







Larguer les amarres ©

Une chanson de Georges TANNEAU.

Cette chanson a été publiée dans "L'Almanach du Marin Breton 2004"
et a été enregistrée sur CD par les groupes "Cap Horn" et "Z'embruns de comptoirs".




Un cargo va larguer les amarres



Il était temps de lâcher les comptoirs,
Il était temps de se faire oublier.
Coup de faubert des embruns au bossoir1,
De  l'eau de mer pour pouvoir effacer
Des aventures
Et des soucis
Mal arrimés,
Vieilles bitures
Coups de roulis
Et embardées.


Il était temps de riper nos galoches,
"Retour à bord, à virer la coupée !"
Il était temps de revoir si la pioche2
Entrait encor dedans son écubier.
Quand notre cœur
A  pris sa charge
A  barrotter3,
Faut, remorqueur,
Tirer au large,
A  déborder4.


Il était temps de changer de mouillage,
Ça fait des nuits que l'on draguait ces fonds.
De la pression au cheval de lavage5,
Il en faut tant pour rincer nos maillons.
Adieu ma peine,
Adieu refrain,
Adieu chanson,
Adieu sirène,
Moitié putain,
Moitié poisson.


Il était temps de larguer les amarres
Car cette escale avait bien trop duré.
Reprends en main ton destin et la barre,
Dans peu de temps nous allons débouquer6.
La mer, vois-tu,
Ça te reprend
D'autorité.
Ne pleure plus,
Cela s'apprend,
C'est le métier.


Larguez les amarres !


Il était temps de lâcher les comptoirs,
Il était temps pour nous d'appareiller.
Coup de faubert des embruns au bossoir,
A  chaque adieu l'addition est salée.
Ne  pleure plus,
Cela  s'apprend,
C'est le métier.
Larme perdue,
Mais  l'Océan
Est retrouvé


Larme perdue,
Mais  l'Océan
Est retrouvé !


Partition de Larguer les amarres

Georges Tanneau  
Mars 1994
 

Ecoutez cette chanson interprétée par le groupe "Cap Horn" sur le site de l'A.C.O.M.M.

cliquez sur l'image

Pour faire plus ample connaissance avec les chansons de Georges Tanneau
interprétées par le groupe "Z'embruns d' Comptoirs"

et écouter des extraits de leurs chansons,
cliquez ici.


    
-1- Le bossoir est le lieu où se tient l'homme de veille. Autrefois, bossoir d'ancre. De nos jours, extrémité de l'aileron bâbord ou tribord de la passerelle.
-2- La pioche : l'ancre.
-3- Barrotter : charger jusqu'aux barrots de pont, c'est-à-dire à bloc.
-4- Déborder : écarter du bord du quai.
-5- Cheval de lavage : pompe servant à nettoyer à l'eau de mer le pont, les ancres, les chaînes etc...
-6- Débouquer : sortir d'un chenal, d'une passe, d'un estuaire. Son contraire est embouquer.




Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler