Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.








NOUVELLES
 2013











L'abbé du diable




La Confiance



J'veux pas vous parler



La vengeance à tout prix



Une histoire de vieux loup de mer

 


Camarade



Pirat' Attak



Les voiles de la liberté



Barbarus, un pirate de légende



Coco-Rhum




La Rose Sanglante



La Buse



Mutinerie !



Manon la pépite



Naufragés

Manon la pépite
.©

Une nouvelle de Rose LEILDE
classe de 5e à Brest
5e prix, catégorie "Collégiens 5e - 6e"

***

Revenons au passé, au XXIe siècle, dans le sud de l'Amérique, un jour de forte tempête. Je me présente, on me nommait Manon la pépite, je suis une redoutable pirate ! Et je ne renonce à rien ! On me nomme la pépite car dans mes yeux luisent de mille feux des pierres précieuses ! Je porte toujours sur moi ma longue-vue et mon chapeau. Mon perroquet Coco est lui aussi redoutable devant ses ennemis !  A cette époque je possédais un navire luxueusement décoré de richesses que j'avais moi-même pillées.

Le ciel gris pluvieux avait pris un aspect menaçant et le vent avait forci faisant claquer les voiles ! Nous étions justement dans mon navire quand un homme de la vigie s'écria :

« Capitaine ! Bateau derrière nous !

- Est-ce que vous apercevez le drapeau ?

- Attendez... oui je le vois ! C'est le drapeau américain.

Je dis à mon équipage :

– Hissez le pavillon américain, ils croiront que nous sommes leurs amis !

Quand le drapeau fut hissé, les marins chargés de la navigation parcoururent les cordages pour réduire la voilure.

Les Américains se rapprochèrent pour nous saluer. Je contemplais les vagues de plus en plus houleuses. Je dis à l'équipage dans la cale :

« Vous allez canonner l'autre navire, nous allons les prendre par surprise ! »

Les matelots allèrent chercher dans la réserve les boulets de canon, puis ils chargèrent les armes à feu et les lourds projectiles partirent tous en même temps. Je revins sur le pont et je vis une fumée noire jaillir en face de nous !

« A l'abordage ! » m'écriai-je.

Mes camarades hissèrent le pavillon rouge. Les voiles s'entrechoquèrent. Mes pirates lancèrent les lourds grappins, et la bataille éclata.

Il y avait déjà des morts qui gisaient sur le pont de l'autre navire. On entendait les gémissements arrachés par les blessures, le bruit des coups frappant les corps. Je mis un cordage entre les mâts des deux navires mais un homme me coupa la route ! Je fus obligée de sortir mon mousquet pour que la seconde qui suit il soit par-terre sans vie. Je me dépêchai de grimper sur la corde branlante bien que j'avais le vertige ! Je rejoignis la cale. Là je vis, devinez quoi ! J'en avais le souffle coupé de voir tous ces joyaux, ces diamants ! Toutes ces pièces qui scintillaient comme des soleils ! Tout de suite je pensai à mettre tout ça dans les sacs qui étaient à coté. Mais avant d'agir, j'irais aider mes compagnons.

Je retournai sur le pont pour me battre avec acharnement : je sortis mon épée et affrontai au corps à corps le pirate en face de moi qui sortait lui aussi son sabre tranchant. Les coups s'enchaînèrent de plus en plus fort et moi j'avais vraiment envie d'en finir avec ce combat. Donc je portai le coup de grâce sur mon adversaire qui s'écroula par-terre. Je glissai sur le pont et me rattrapai à la rambarde de celui-ci. Le vent rugissait de plus belle, atteignant au moins les 120 km/h. La chance était avec nous car les matelots de l'autre navire n'étaient vraiment pas habitués à de telles tempêtes. J'entendis un gros bruit, c'était une rafale de vent qui entraina une grosse vague qui approchait des bateaux à très grande vitesse.

Je dis à mes compagnons :

«Cramponnez- vous, ça va secouer !»

La vague arriva entraînant tous les matelots restés debout, en grande partie ceux de l'autre équipage ! Sur le pont un ennemi me suppliait de ne pas le tuer, son cri était mêlé de menaces et de peur.

Je criai à mon équipage :

« Laissez-le et suivez-moi ! Vous allez être éblouis !»

En effet quelques instants plus tard tout le monde était là, bouche bée. C'était le plus beau butin que nous n'avions jamais vu !

Nous embarquâmes tout cela dans notre frégate, c'était lourd comme une vingtaine de tonneaux de poudre ! Quand tout cela fut rangé dans la cale nous virâmes de bord pour rejoindre notre îlot secret.

Arrivés sur l'île nous déchargeâmes le butin dans le fortin. Je décidai de faire ma propre carte au trésor ! Car je me doutais de quelque chose, le matelot à qui nous avions laissé la vie sauve devrait appeler les corsaires américains après notre abordage. J'enterrai donc le trésor dans un endroit où personne n'avait osé aller ! Les membres de mon équipage acceptèrent ma proposition. J'avais quand même peur que le butin soit repris par les Américains.

Ce fut dur de marquer l'emplacement du trésor sur la carte car je n'avais rien pour écrire mais je me débrouillai en faisant brûler un bout de bois pour le noircir. A présent, à part moi, personne ne savait où se cachait le trésor. Cette dure journée fut récompensée par une grande fête. Très tard le soir mes camarades dormirent sur place, quant à moi je décidai d'aller dormir à part dans le bateau...

 


Rose LEILDE


Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler