Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.




NOUVELLES
 2014









Lire
d'autres
textes


L'île mystérieuse
.©

Une nouvelle de Loan LE FAOU
élève du collège Dom Michel, au Conquet.
3e prix, catégorie "Collégiens 6e-5e "


***


    Un matin, je vis par la fenêtre de ma chambre de belles vagues sur la mer bleu turquoise. Passionné de surf, je pris ma planche pour m'amuser dans les rouleaux. Mais je fus surpris par une déferlante gigantesque qui m'emporta dans un tourbillon et je perdis connaissance.

   Quand je revins à moi, j'étais allongé sur le sable. J'avais regardé autour de moi mais je ne reconnaissais pas l'endroit. J'avais l'impression d'avoir échoué sur une île inconnue. A première vue, aucune habitation n'était visible. Seule une végétation à perte de vue.

  Je décidai de rechercher toute personne qui m'aiderait à comprendre où j'avais atterri et comment rentrer chez moi. Je longeai la plage à la recherche d'indices et de traces de vie humaine. Je découvris un cimetière de bateaux corsaires et de galions. Je pris le parti d'aller les visiter.

   Quand je fouillai la cabine du capitaine de la quatrième épave, je découvris un  squelette assis à son bureau. Je m'avançai vers lui avec prudence car il me faisait peur. Arrivé à sa hauteur, je vis qu'il tenait dans sa main un parchemin. A la lecture de ce document, je compris que je tenais entre mes mains une carte au trésor. Cette carte me permettra peut-être de rentrer chez moi. En chemin, je fis la rencontre d'un lion féroce, mais blessé à une patte. Il souffrait beaucoup. Je commençais donc à le soigner avec des herbes médicinales. Deux jours plus tard le lion s'était remis de ses blessures. Il sautait et jouait avec moi.

   Après cette pause, je repartis chercher le trésor. Incroyable ! Le lion me suivait partout où j'allais. Je lui montrais qu'il ne fallait pas me suivre, mais il me suivait comme un chien suivrait son maître. Je repris le parchemin et je suivis les indications de la carte. Parvenu à l'ouest de l'île, je remarquai qu'un indice se trouvait dans un trou à l'intérieur du plus grand arbre de la crête. Celui-ci me disait d'aller au nord-est de l'île.

   Après une longue marche, le lion et moi étions essoufflés. Nous cherchions toujours le prochain indice quand soudain le lion renifla sous un tas de cailloux. J'avais trouvé un autre indice qui nous demandait d'aller maintenant au sud-ouest de l'île. Il commençait à faire nuit et froid.
   Epuisés, nous voulions dormir. Je m'allongeai et le lion se colla à moi pour avoir plus chaud. Le lendemain matin, l'animal me réveilla en me léchant le visage. Nous repartîmes chercher l'indice. Il était caché au fond du lac parmi des coquillages.

Arrivés à destination, il fallait être courageux car l'eau était glaciale. Après avoir lu l'indice, notre nouvelle destination était la plus grande montagne située tout au nord de l'île.

Après m'être réchauffé et mes habits séché auprès d'un feu, nous marchâmes pendant de longues heures pour parvenir à atteindre son sommet. Quand soudain apparurent trois grandes statues. Tout au long de mon escalade périlleuse, j'avais affronté les pièges, les obstacles. Il y avait des rochers, des lances, des piques, des insectes menaçants, de grandes plantes carnivores... qui me barraient le chemin vers le trésor.

Enfin arrivés au sommet, il ne me restait plus qu'à trouver l'emplacement du trésor. Je cherchai sans trouver. C'est alors que le lion se mit à gratter le sol et à déterrer un coffre en métal. Je pris le coffre, mais impossible de l'ouvrir. Une serrure bloquait son ouverture. Mais où se trouvait la clé ? Elle n'était pas mentionnée sur la carte. A ce moment le lion écarta sa crinière d'un coup de patte et apparut un collier avec uns clé en or. Je pris la clé et j'ouvris le coffre. A l'intérieur se trouvait un boîtier avec un bouton rouge. Sans réfléchir, j'appuyai dessus. C'est alors qu'une grande lumière blanche m'aveugla. Je perdis connaissance.

A mon réveil, je me trouvais allongé sur ma plage habituelle à côté de ma planche de surf. Avais rêvé ou vécu cette aventure ? Lorsque je vis le boîtier rouge dans le creux de ma main, je n'eus plus de doute.

  Que se passerait-il si j'appuyais de nouveau sur ce bouton ?

 



Loan  LE FAOU 


Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler