Néchao II
Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.






GRANDS  MARINS
DU
MONDE

*
Les noms en grisé
ne sont pas encore disponibles
.
*
Les Phéniciens de Néchao II
( vers  -600 )


Le périple d'Hannon
( vers  -460 )


Néarque
( vers  -360  à  vers  -300 )


Pythéas
( vers  -300 )


Zheng He
( 1371 - 1435 )


Barthélémy Diaz
( 1450 - 1500 )


Christophe Colomb
( 1451 - 1506 )


Afonso de Albuquerque
( 1453 - 1515 )


Amerigo Vespucci
( 1454 - 1512 )


Vasco de Gama
( 1469 - 1524 )


Barberousse
( 1466 - 1546 )


Gonneville
( vers 1470 - ? )


Primauguet
( vers 1475 - 1512 )


Fernand de Magellan
( 1480 - 1521 )


Jacques Cartier
( 1491 - 1557 )


Jean Parmentier
( 1494 - 1529 )


Francis Drake
( 1545 - 1596 )


Willem Barents
( 1550 - 1597 )


Abraham Duquesne
( 1610 - 1688 )


Anne-Hilarion de Tourville
( 1642 - 1701 )


Jean Bart
( 1650 - 1702 )


René Duguay-Trouin
( 1673 - 1736 )


Jacques Cassard
( 1679 - 1740 )


Vitus Béring
( 1681 - 1741 )


James Cook
( 1728 - 1779 )


Marion-Dufresne
( 1729 - 1772 )


Suffren
( 1729 - 1788 )


Bougainville
( 1729 - 1811 )


Charles Cornic
( 1731 - 1809 )


Yves de Kerguélen
( 1734 - 1797 )


Antoine d'Entrecasteaux
( 1737 - 1793 )


Jean-François de La Pérouse
( 1741 - 1788 )


Nelson
( 1758 - 1805 )


Pierre Roch Jurien de la Gravière
( 1772 - 1849 )


Surcouf
( 1773 - 1827 )


John Franklin
( 1786 - 1847 )


Dumont d'Urville
( 1790 - 1842 )


Emile de Bray
( 1829 - 1879 )


Joshua Slocum
( 1844 - 1909 )


Emile Guépratte
( 1856 - 1939 )


Jean-Baptiste Charcot
( 1867 - 1936 )


Alain Gerbault
( 1893 - 1941 )


Marcel Bardiaux
( 1910 - 2000 )


Jacques-Yves Cousteau
( 1910 - 1997 )


Thor Heyerdahl
( 1914 - 2002 )


Jacques - Yves Le Toumelin
( 1920 - 2009 )


Annie Van de Wiele
( 1922 - 2009 )


Eric Tabarly
( 1931 - 1998 )


En bas de page : des livres pour en savoir plus.



Les Phéniciens de Néchao II

vers - 600

et la 1ère boucle autour de l'Afrique.


par Yannick LOUKIANOFF




Navire phénicien de l'époque de Néchao II




   Les Egyptiens d'autrefois n'avaient pas une réputation de hardis navigateurs comme l'étaient les Phéniciens ou les Grecs. Grenier à blé de l'Antiquité grâce aux fertilisantes crues du Nil, l'Egypte était avant tout peuplée d'agriculteurs. Aux environs de l'an 600 avant J.C., le pharaon Néchao II, désireux sans doute d'étendre l'emprise et les relations commerciales de son pays vers des contrées nouvelles, confia à des Phéniciens la mission de reconnaître les côtes de l'Afrique à partir de la mer Rouge.
La seule relation que nous ayons de ce voyage se borne à quelques lignes laissées par Hérodote. L'historien grec, qui est allé en Egypte 150 ans plus tard, nous dit ceci ( "Histoires", IV, XLII ) :



" La Libye1 est évidemment entourée d'eau, sauf l'espace qui forme la frontière du côté de l'Asie. Nékos2, roi d'Egypte, est le premier à notre connaissance, qui l'ait démontré. Lorsqu'il eut renoncé à creuser le canal entre le Nil et le golfe Arabique3, il envoya sur des vaisseaux des Phéniciens à qui il ordonna de revenir dans la mer du nord4 par les Colonnes d'Héraclès5, et de rentrer ainsi en Egypte.
Les Phéniciens partirent de la mer Rouge et naviguèrent au sud. Quand vint l'automne, ils firent halte et ensemencèrent le lieu de la Libye où ils se trouvaient, car ils ne la perdaient jamais de vue. Là, ils attendirent la moisson et se rembarquèrent après avoir recueilli leur blé. Deux années s'écoulèrent. La troisième, ils franchirent les colonnes d'Héraclès et arrivèrent en Egypte. Ils ont rapporté un fait que je ne crois pas et que d'autres peut-être croient : en faisant le tour de la Libye, ils ont eu le soleil à leur droite. Ainsi la Libye fut pour la première fois connue."


-1-  Le nom de Libye désignait alors toute l'Afrique connue.
-2-  Néchao II, de la XXVIème dynastie, qui a régné de -610 à -595, était le fils du pharaon  Psammétique 1er qui avait programmé les grands travaux d'un canal reliant le Nil à la mer Rouge. Néchao II les inaugura mais dut les abandonner par la suite.
-3-  Actuellement golfe de Suez.
-4-  La Méditerranée.
-5-  Le détroit de Gibraltar.


C'est tout, et c'est évidemment bien maigre...
Cependant ce texte recèle deux précisions importantes: la durée du voyage, d'abord, qui est tout à fait vraisemblable compte tenu des navires de l'époque et de la direction des vents.
La seconde réside dans l'observation relative au soleil : au cap de Bonne Espérance comme dans tout l'hémisphère sud, le soleil se trouve à la droite de navigateurs allant d'est en ouest. Et le fait qu'un habitant de l'hémisphère nord, où c'est l'inverse, trouve cette remarque absurde l'accrédite au contraire totalement.
Si l'expédition a bien franchi les Colonnes d'Hercule, elle a eu lieu, plus de 2000 ans avant Diaz et Vasco de Gama. Par contre, ce qui est surprenant, c'est qu'elle n'ait pas été suivie de conséquences. Mais le règne de Néchao II a été de courte durée et l'expédition qui s'est peut-être déroulée à la fin de sa vie n'a pas été prise en considération par son fils Psammétique II.

Il n'est toutefois pas impossible qu'Hérodote ait été trompé par ce qu'il faudrait bien appeler de la propagande de la part d'un pays peu maritime. Nous avons reçu en effet cet avis d'un historien spécialiste de cette époque:

"Une petite inexactitude au sujet du périple de Nechao. L'empire égyptien s'est étendu, en ses périodes fastes, au sud du tropique du Cancer. Mieux, la XXVe dynastie était même d'origine nubienne. Les Egyptiens cultivés (et le scribe royal l'était sûrement) savaient donc que l'angle zénithal du soleil à midi diminue lorsqu'on voyage vers le sud et, à certaines périodes de l'année, s'inverse.
Dans ce contexte l'indication du soleil à droite ne constitue en rien une preuve dans la mesure où il est en accord avec les connaissances géodésiques des Egyptiens du VIIe siécle. Il signifie seulement que l'expédition a contourné un royaume alors rival. Dans la mesure où les autres indications ne font référence qu'au climat et aux conditions de navigation de Méditérranée orientale, considérer le texte rapporté par Hérodote comme une déclaration de pure propagande me parait la position la plus raisonnable.
"



Périple supposé de l'expédition ordonnée par Néchao II
Le périple supposé de l'expédition de Néchao II.
"Histoire Universelle des Explorations", Ed. Nouvelle Librairie de France.






EN SAVOIR PLUS :
En 1989-1990, le navigateur français André Gil-Artagnan réalisa le même périple dans des conditions similaires.

Expédition Pount
aux Editions l'Harmattan.


Vous pouvez aussi suivre sur Internet une expédition anglaise qui, comme celle de l'auteur ci-dessus, et après avoir construit une réplique d'un navire phénicien, s'est proposée de faire le tour de l'Afrique en partant de la mer Rouge. Seule différence, mais de taille, elle ne se donna pas pour objectif de revenir en Egypte par la Méditerranée, mais de rallier Londres afin de prouver que les Phéniciens étaient aussi capables de naviguer en haute mer :
 http://boudrac.de/phoenicia/2.htm












Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler