Retour à l'accueil Un plan pour aller directemnt sur une page Le salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos précédents salons Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poésies pour faire voguer nos rêves Des contes maritimes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Notre concours de nouvelles et les textes sélectionnés
Les Grands Marins du monde La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler
Des pages qui font aimer et respecter la mer.

Témoignage d'un auteur
.


  Après la fin du salon 2011, nous avons interrogé  l'ensemble des auteurs invités afin de connaître leur avis sur l'organisation de cet événement. Que pensez-vous du salon ? Qu'est-ce que nous devons encore améliorer ? Comment avez-vous trouvé le public? etc... Nous nous doutions que les commentaires seraient globalement positifs, mais pas à ce point: tous les auteurs nous ont dit avoir été plus que satisfaits. Parmi eux, Elisabeth de Sainte Foy, auteure de "Le Loup, seigneur de La Fontenelle", a pris le temps de nous écrire une jolie lettre dont, avec son accord, nous vous livrons le contenu. Cette auteure a parfaitement compris l'esprit qui nous anime et elle le dit avec des mots très simples qui nous ont touchés et qui font référence aussi aux moments difficiles qu'un écrivain peut vivre dans certaines séances de dédicaces où le public n'est pas vraiment au rendez-vous, car il n'est pas venu dans ce but.
   Nous exprimons à Elisabeth de Sainte Foy nos plus vifs remerciements.



Le 22 mai 2011

Chers amis,

   Lorsque je me suis lancée dans l'écriture d'un roman sur La Fontenelle, je l'ai fait d'abord pour moi-même, pour me prouver que j'en étais capable tout simplement. J'étais bien loin d'envisager ce qui se passerait après son édition : les séances de dédicaces !
   J'ai découvert alors les allées vides des hypermarchés culturels, la bousculade des festivals de l'été, l'exiguïté des Maisons de la Presse, l'immensité des salles polyvalentes. J'ai découvert aussi les longues heures d'attente, les ruses de certains "consommateurs" pour éviter de voir notre "produit culturel", la goujaterie d'autres qui nous font nous pousser pour prendre le livre juste à côté, des regards condescendants, des regards narquois. Le pire c'est l'absence totale de regard.
   Mais heureusement il y a des personnes qui nous dédient un beau sourire ou qui viennent directement à nous, comme si justement elles nous cherchaient. Il y a celles qui m'ont dit d'emblée "Je n'achèterai pas votre livre, mais parlez-moi de La Fontenelle" et d'autres qui viennent de la part d'un précédent lecteur. Celles-là nous donnent l'occasion de belles rencontres et nous pouvons leur raconter la passion contenue dans notre ouvrage. Grâce à elles on trouve le courage de reprendre notre long labeur : écrire un autre livre.
   Et puis il y a le Salon du Conquet, celui qui ne ressemble à aucun autre. C'est "La  mer en livres", j'ai envie de dire "la mer en libre" tant je m'y suis sentie bien. Sous votre bénéfique patronage, la dédicace n'est plus une corvée, c'est une rencontre amicale. C'est le seul endroit où j'ai ressenti du respect pour l'auteur et son travail; où l'on ne nous réduit pas à des chiffres de ventes; où l'on se préoccupe de notre bien-être; où l'on nous reçoit à la maison, en amis.
   Vous êtes différents parce que votre but c'est de faire lire pour le bienfait de la lecture. Vous êtes différents parce que vous êtes une équipe soudée de bénévoles et que votre amitié se transmet à tous les participants. Dans cette ambiance chaleureuse, des amitiés peuvent aussi se nouer entre les auteurs.
   Alors merci à vous, Claude, qui êtes à l'origine de cette magnifique initiative. Merci à vous René et Marie-Hélène qui nous avez ouvert votre maison pour un dîner si sympathique. Merci aussi bien sûr à vous Françoise, Christine, Odile, Anne-Marie, Yvonne et René, Yannick, Roger, Paul. Merci enfin à toutes ces "petites mains" qui ont travaillé dans l'ombre pour nous recevoir si agréablement et qui ont fait de ce salon un merveilleux souvenir.

Elisabeth de Sainte Foy




Retour à l'accueil Plan du site Notre salon de cette année Les auteurs invités cette année Nos salons précédents Les auteurs et les livres de tous nos salons
Un coup de cœur pour un livre De courts récits maritimes Des poèmes pour faire voguer nos rêves Des contes pour tous les âges L'histoire maritime du Conquet Les meilleures nouvelles sélectionnées
Le Club d'Orthographe La Dictée Océane Un jeu pour tester ses connaissances maritimes Tout savoir sur notre association Les entreprises qui nous aident Nous écrire ou nous parler